Les Solutions 3M pour la Protection du soudeur.
Protection du soudeur et des voies respiratoires lors des opérations de soudage.

DEFINITION DES FUMEES DE SOUDAGE

Les fumées de soudage ne sont pas visibles, mais sont générées lors de la fusion de l'électrode ou du métal de base lors des différents procédés de soudage et/ou de coupage. Les fumées se forment dans l'air et apparaissent sous l'apparence de très fines particules que l'opérateur et les personnes qui se trouvent à proximité peuvent inhaler.

La composition des fumées de soudage dépend de plusieurs paramètres :

  • la nature des métaux et des alliages soudés ainsi que la nature de l'électrode ou du métal d'apport,
  • le procédé de soudage (MIG/MAG, MMA, TIG...),
  • les paramètres de soudage (intensité, longueur de l'arc ...),
  • l'environnement (ventilation, température, humidité...),
  • les traitements de surface ou les produits contaminants présents sur les matériaux à assembler : (peinture, huile, solvant...).

Les risques liés au soudage sont dons variables ! Les soudeurs imprudents ressentent immédiatement les conséquences douloureuses du non-port de protection respiratoire, mais de toute évidence, l'exposition prolongée aux fumées de soudage est beaucoup plus insidieuse qu'elle n'y parait.

LES EFFETS SUR LA SANTE DU SOUDEUR

Les soudeurs se plaignent souvent de migraines ou d'états grippaux, avec des symptômes de nez qui coule, maux de gorge, grelottements, état fébrile... ceci n'est pas un hasard. Ces symptômes sont des caractéristiques de l'inhalation des fumées métalliques générées par les procédés de soudage ou coupage.

Nous observons chez le soudeur exposé des conséquences à court et à long terme.

Les effets à court terme disparaissent après quelques heures :
Ce sont principalement des symptômes de nausées, maux de tête, étourdissements, fièvre.

Les effets à long terme peuvent quant à eux, être à l'origine de pathologies plus importantes :
Les pathologies les plus souvent rencontrées sont les bronchites, œdème pulmonaire, troubles respiratoire, lésions pulmonaires (dont le cancer des poumons) et lésions du système nerveux central (maladie de Parkinson...).

Ces pathologies peuvent se déclarer plusieurs années après toute activité de soudage.

Le centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé dès 1990 les fumées de soudage comme agent Cancérogène possible pour l'homme (catégorie 2B).
Le risque du cancer des poumons est 40% supérieur chez les soudeurs que dans les autres catégories professionnelles.

Il est important d'informer les soudeurs qui ne se protègent pas, sur les différents risques liés à leur profession.

DETERMINER LES RISQUES DANS VOTRE MILIEU DU TRAVAIL

Contaminants Limite de dangerosité* Effets
Oxyde de fer 5 mg/m3 Irritations des voix respiratoires
Chrome hexavalant 0,05 mg/m3 classé cancérigène Irritations du système respiratoire
Manganèse 1 mg/m3 Troubles nerveux
Nickel 1 mg/m3 Eczémas de contacts allergiques, irritations respiratoires
Plomb 0,1 mg/m3 classé cancérigène Perte d'appétit, douleurs articulaires
Aluminium 5 mg/m3 Troubles de la mémoire (Alzheimer)
Cuivre 0,2 mg/m3 Irritations du nez, gorge, nausées

* Ces valeurs sont soumises à des mises à jour régulières et sont données à titre d'ordre de grandeur.

En raison de la multitude des dangers rencontrés sur les lieux de travail, il est important de connaître ceux qui sont propres à vos activités. Nous vous conseillons de vous rapprocher du responsable HSE, médecin ou infirmier du travail de votre entreprise en cas de doute en ce qui concerne les contaminants et le choix des équipements de protection.

EQUIPEMENTS DE PROTECTION RECOMMANDÉS

Promeca recommande la gamme des cagoules SPEEDGLAS avec système de filtration ADFLO : cliquer ici.